A l’accordéon, Cécile Marques-Camarasa !

Dans la famille des « croques-notes » d’Olivia Ruiz, je demande l’accordéoniste! La seule nana du groupe méritait la primeur des présentations. Aux côtés d’Olivia Ruiz depuis ses débuts, Cécile nous régale de son talent à l’accordéon bien sûre, mais aussi au clavier et l’accordina.

« Cécile, son accent chantant et ses bisous au kilo. C’est mon père qui a repéré Cécile (toujours lui, décidément!) et je crois que j’ai su très vite qu’avec elle les choses seraient simples, qu’on allait faire un bout de chemin ensemblee. C’est l’aînée des croques-notes, généreuse et gourmande, le petit rayon de soleil des moments difficiles. Elle est suspendue à mes lèvres sur scène, elle sait m’accompagner, suivre chacune de mes inflexions en temps réel pour multiplier l’effet recherché et l’émotion de l’instant. Cette qualité essentielle permet de saisir la magie de quand lle passe près de nous et d’en jouir ensemble. » extrait de L’Oiseau Piment

Cécile est celle qui partage l’intimité du coin fille du bus de tournée, loin des ronflements « des garçons »!
Elle est également celle qui partage ce moment si privilégié avant l’entrée sur scène: la séance de maquillage…

Pour la petite anecdote, sa fille Lisa est la « toute petite voleuse » qui fredonne la chanson La petite Voleuse sur l’abum La Femme Chocolat.

L’année dernière, Cécile a crée le duo les « Mam’zelles » dont le répertoire est essentiellement composé de reprises de chansons françaises variées telles que : « l’histoire d’un amour », « Armstrong »… ainsi que quelques chansons phares de l’ année : «je veux» de zaz, « soulman » de Ben l’oncle soul,  mais aussi diverses chansons espagnoles (Comme son nom l’indique, Cécile est catalane!) : « porque te vas », « hasta siempre »…

Julia
Pas de commentaires
Laisser un commentaire :