La Musicale spéciale (Canal +) – 10 novembre 2012

Emma de Caunes annonçait une Olivia Ruiz aux ptits oignons et elle avait raison…

Interview la musicale olivia ruiz emma de caunes

Sur ce nouvel album, Olivia Ruiz est auteur, compositeur et interprète, un choix qui n’était pas prédéfini mais qui s’est imposé de lui même suite à 6 mois de voyage en solo…

olivia ruiz la musicale 2

Un nouveau look en noir et blanc, à l’image de l’album Le Calme et la tempête… Un rouge à lèvres plus sombre qu’à l’accoutûmée, les cheveux soigneusement rassemblés en queue de cheval… L’heure n’est plus à la rigolade, comme en témoignent les nouvelles chansons que nous avons découvertes…

Olivia Ruiz la musicale 4

Dans Le Calme et la tempête, Olivia Ruiz a les jambes en coton à force de courir en vain; dans Volver, elle nous scotche littéralement tant la chanson est intense; et Question de pudeur a beau envoyer sévère, on y décèle quelques blessures ici et là …

olivia ruiz la musicale 3

La nouvelle Olivia Ruiz sait néanmoins être plus fun quand il s’agit de parler de Boris, le crocodile du clip de My Lomo & Me:

Interview la musicale olivia ruiz boris le crocodile

« Je me suis beaucoup amusée avec ça effectivement. Je voulais absolument un crocodile. Je voulais absolument un crocodile, parce que pour moi c’était comme une évidence. Le personnage de My Lomo and me, qui est une voyeuse, donc une grande névrosée, quand même pour aller louer des chambres d’hotêls et penser que deux personnes qui se sourient à la fenêtre d’en face, c’est la définition du bonheur… Donc je trouvais ça génial qu’elle ait un crocodile comme animal de compagnie parce que ça raconte, ça raconte finalement que ce personnage, c’est pas qu’il arrive pas à accéder au bonheur, c’est juste qu’il l ‘a devant lui et qu’il le refuse parce qu’un crocodile, c est un animal qui donne pas du tout d’affection, voir même qui est dangereux. »

Olivia Ruiz a également semé quelques indices quant au 8e titre de l’album  Larmes de crocodile qui nous reste à découvrir…

« Ce mot que j utilise pas du tout au sens qu’on lui donne. J’ aimais cette image d’un crocodile avec d’énormes larmes qui dégoulinent,  y a rien de la fausse larme finalement dans l’utilisation que j’en fais et oui avec cette maman qui dit à sa fille « la maman est l’art de la dédramatisation, pleure ma fille tu pisseras moins souvent! »

Interview la musicale olivia ruiz emma de caunes vidéo bonus

Julia
3 Commentaires
Laisser un commentaire :