17e Sans Ascenseur (Paris Première) – 24 novembre 2012

Olivia Ruiz était hier invitée à la table de Laurent Baffie dans l’émission « 17e sans ascenseur », aux côtés de son ami Cali, de son compère Salvatore Adamo, du forain Marcel Campion, du chanteur Dave, de l’animateur Christophe Hondelatte et de l’animatrice et DA du cirque Pinder Sophie Edelstein.

Olivia Ruiz 17e sans ascenseur

Fidèle à elle-même, Olivia Ruiz honorait l’émission de sa présence féminine et épicée. Néanmoins, nous n’avons pas appris grand chose quant à son nouvel album, que le prof Laurent Baffie a noté d’un « bien » (à contrario du cancre Cali: « peut mieux faire »).

Dave et Olivia Ruiz 17e sans ascenseur

Prise en otage dans le médiatique clash entre Dave et Christophe Hondelatte, elle a tenté de calmer le jeu avec son accent chantant:

« Il [Dave]fait le couillon comme Baffie fait le couillon! »

Olivia Ruiz 17e sans ascenseur clash Christophe hondelatte dave

Je dois reconnaître que même si Christophe Hondelatte semble hypersensible sur le sujet des musiciens « amateurs », les convives n’ont pas cessé de remuer le couteau dans la plaie de l’échec de son disque, en le traquant toute la soirée (blague pourrie de Cali, Remarques désobligeantes de Baffie, etc…)

Olivia Ruiz 17e sans ascenseur clash dave Christophe hondelatte

Je ne comprends pas l’acharnement autour de Christophe Hondelatte. Certes, son album n’est pas la révélation de l’année, mais il y en a d’autres bien plus risibles! (Christophe Maé, ses 3 accords et sa voix surjouée de trémolos par exemple!)

Allez, c’est cadeau!

Michael Grégorio Christophe Maé

Enfin bref, l’histoire n’en valait pas la peine et a peu peu gâché le spectacle. Je m’interroge sur le bienfondé de ces émissions qui se la jouent « cool entre amis » mais qui restent ni plus ni moins que des émissions de TV ou les invités surjouent la « cool attitude ».

J’attends de visionner l’émission La Parenthèse inattendue à laquelle Olivia Ruiz a participé pour me faire un avis…

olivia ruiz la parenthèse inattendue

Pour terminer sur une note positive, Salavatore a pris la guitare. Moi je prends la vidéo d’Olivia Ruiz au Japon, quand elle assurait sa première partie. Car elle évoquait hier leur expérience là bas et « les dames japonaises en transe » qui offraient tout et nimporte quoi à Salvatore: « Des bentos, des bières, tout ce qu’elles avaient dans leur sac à main »

Olivia Ruiz concert Japon

Campaï!

Julia
Pas de commentaires
Laisser un commentaire :