L’Express.fr – 5 Octobre 2013

OLIVIA RUIZ: « EDITH PIAF, C’EST UN PEU MA JANIS JOPLIN A MOI »

Grande première pour les Francofolies! Le 19 septembre 2013, ses organisateurs ont conquis l’Amérique à travers une soirée new-yorkaise en hommage à Edith Piaf que diffuse France 2 le 5 octobre. 

olivia-ruiz-francofolies-new-york-hommage-a-edith-piaf_4075354

Celle-ci mêle chanteurs français et étrangers, dont Camélia Jordana, Beth Ditto, Jean- Louis Aubert, Madeleine Peyroux, Elodie Frégé, Alex Hepburn, Christophe Willem, Duffy ou encore Olivia Ruiz. Depuis Big Apple, cette dernière a évoqué pour nous ce concert d’un soir, sa carrière de chanteuse mais aussi ses débuts en octobre dans un ballet lyrique, El amor brujo, et ses envies de cinéma 

olivia ruiz edith piaf new york

Comment se retrouve-t-on à venir chanter du Edith Piaf à New-York?

Je me considère comme un bébé des Francos. Ils m’avaient invité pour mon premier album quand Jean-Louis Foulquier était encore à leur tête et je suis revenue à La Rochelle pour chaque disque. Il y a une parenté claire avec eux qui m’ont toujours suivi et accompagné. Alors quand ils me proposent de venir chanter Piaf dans une ville que j’adore comme New-York, c’est une évidence de leur dire oui.

Sur scène, vous interprétez Milord. Pourquoi ce choix?

En fait, ils m’avaient demandé de leur proposer plusieurs chansons de mon choix. J’avais pensé notamment à Polichinelle mais elle était trop peu connue du grand public à leurs yeux pour cette soirée-là qui allait être retransmise à la télé.

Puis, ils m’ont rappelé pour me dire que personne n’avait choisi Milord et qu’ils aimeraient que je la chante. Et disons que j’ai été conciliante (rires)… Car, évidemment, j’aime cette chanson mais il y a des titres de Piaf qui racontent des histoires mille fois plus fortes.

Une fois que vous vous êtes mis d’accord sur ce titre, comment se passe le travail sur la manière dont vous allez le revisiter?

Rien n’est contraint. On m’a proposé un arrangement que j’aimais bien mais qui ne me correspondait pas vraiment. Et là, j’apprends que dans la bande des musiciens présents sur la scène du Beacon Theater, il y aura Lionel Suarez.

Or Lionel, c’est un ami de longue date. On avait notamment travaillé ensemble avec mon père, mon frère, Zebda et lui sur une série de concerts hommage à Claude Nougaro. Alors, j’ai eu envie de créer quelque chose de spécial en duo avec lui. Un simple accordéon-voix dans cette soirée où les cordes et les cuivres vont s’en donner à coeur joie derrière les chanteurs.

olivia ruiz piaf milord 2013

Article de Thierry Chèze.

Julia
Laisser un commentaire :