FRANCE BLEUE – Dans le rétro 04 Avril 2014

Dans mon rétro aujourd’hui, Olivia Ruiz, bonjour Olivia!
Bonjour!

Olivia Ruiz Dans le rétro

Conduire pour vous, c’est synonyme de quoi?

C’est synonyme de liberté.Dans le sud, dès qu’on a les 15 ans et demi, tout de suite on se met sur la conduite accompagnée parce que y a  cette nécessité d’avoir la possibilité de bouger quand on en a envie.

Vous avez des souvenirs justement des premiers jours comme ça après avoir eu le permis de conduire, de sorties…

Ouais, je me souviens surtout que le jour où on m’a donné mon permis, j’ai appelé mes parents, ils m’ont pas crue… tant je conduisais mal, et moi même d’ailleurs, on me l’a donné et j’y ai pas vraiment cru parce que j’étais pas prête.

Pour vous, avoir une belle voiture, c’est l’accomplissement de la réussite, ou pas? Non, c’est, pour vous c’est juste utile, quoi?

Oui, c’est ça, vraiment! Et puis même, plus c’est pratique, plus ça m’arrange. Alors évidemment, une Z3, c’est facile à garer aussi, c’est pas très gros!

Sean Penn vous fait le coup de la panne. Qu’est-ce que vous faites, qu’est-ce que vous dites?

C’est vrai que le coup de la panne, ça a un côté assez ringard, et en même temps j’aime bien ce côté désuet, je peux trouver ça très charmant parce que c’est tellement maladroit et tellement gros, ça peut marcher sur moi, que ce soit Sean Penn ou un moins charmant aussi parce qu’il y a un côté très maladroit, oui voilà.

Pascal Obispo et Florent Pagny font du stop, lequel des deux vous prenez?

Oh bah je les embarque tous les deux, je sais que je n’ai rien à craindre évidemment, je vais pas les laisser en galère sur la route.

Je vous demande ça parce que Florent Pagny avait déclaré « Olivia Ruiz, cette gamine me prend pour un idiot ».

Oh mais oui, j’ai rien compris à cette agression là, j’ai pas du tout compris d’où ça venait, ce qui avait pu provoquer ce truc là, je le connais pas quoi, je pense qu’on n’a jamais échangé quelques mots ensemble, donc j’ai vraiment pas compris du tout d’où ça sortait cette histoire, voilà.

Enfin, vous le prenez pas pour un idiot, quoi?

Mais je le connais pas. C’est impossible de se faire un avis sur quelqu’un qu’on n’a jamais rencontré.

On allume l’autoradio, j’traine des pieds, c’est votre premier gros succès, ça fait quoi de s’entendre en boucle à la radio?

Le hasard avait fait que J’aime pas l’amour, une autre chanson s’était retrouvée à la radio pendant que j’étais dans un taxi, j’étais complètement perturbée, je savais pas quoi faire, j’ai carrément dit au chauffeur « Eh monsieur, c’est moi qui passe à la radio, là » et il m’ regardé avec un air genre « qu’est ce que c’est cette grosse mytho », et voilà ça m’est arrivé plusieurs fois depuis évidemment, notamment au supermarché il y a quelques mois et tout d’un coup, j’entends ma voix, et j’ai commencé à me sentir rougir en pensant « pourvu que je ne croise pas quelqu’un, c’est trop bizarre. » Je sais pas d’où est venu ce sentiment, cette sensation, mais je me suis sentie devenir toute rouge alors que j’étais toute seule.

Et puis c’était pas la première fois?

Non, et prier pour qu’on ne me voit pas.

Si vous regardez dans le rétro, est-ce que vous avez des souvenirs en voiture avec vos parents quand vous étiez petite?

Non, pas du tout, mes parents travaillaient beaucoup, donc c’est vrai qu’ ils ont vraiment voué on va dire les 15 premières années de ma vie à leurs jobs respectifs pour nous offrir une maison et un confort de vie, donc très peu de moments en voiture avec nos parents mais effectivement quand même quelques petits moments et toujours de la musique car j’ai des parents qui sont très mélomanes dans la vieille mercedes, ouais…

 

Julia
Laisser un commentaire :