Midi Libre – 7 décembre 2014

Olivia Ruiz, pour un clin d’oeil à Georges Frêche

olivia-ruiz-et-son-frere-anthony-carreras-blanc-dit-toan_1197499_667x333

La chanteuse audoise recevait un prix ce samedi 6 décembre, à Montpellier, de la part de « Georges Frêche l’association ». Elle a souhaité mettre son frère, qui sort un album de slam, dans la lumière, en lui transmettant ce prix.

Elle était l’invitée de “Georges Frêche l’association”, ce samedi 6 décembre, à Montpellier. La chanteuse Olivia Ruiz a hésité avant d’accepter la proposition de se faire remettre un prix dédié à l’identité régionale. Hésité à accoler son nom à celui du défunt président de Région. « Malheureusement, on a retenu ses phrases catastrophe, on ne se rend pas compte de son action sociale. » L’Audoise a fini par se décider après avoir vu le film Le président, portrait de Frêche, et en se rafraîchissant la mémoire sur internet.

« Cette région, je l’aime envers et contre tout »

Olivia Ruiz a surtout dit oui parce que « c’est la région qui m’honore, même si c’est à travers une association, et ma région je l’aime envers et contre tout ». Elle se sent « porteuse du devoir de mémoire » : « Je suis fière tout bêtement d’être d’ici, dès que je peux le placer, je le fais. Quand je veux acheter du vin à Montmartre, je dis aux caves à vin « Vous n’avez pas de pic saint-loup ou de corbières ? Quelquefois, après quelques années passées à Paris, je me sens incomprise dans ce milieu de Parisiens. »

Mais elle a préféré offrir son prix de 4 000 euros à son frère Anthony Carreras Blanc, qui sous le pseudo de Toan tente de percer avec un album de slam intitulé « Entre la vigne et la mer ». « Ça parle de l’endroit où on a grandi, et aussi de la Retirada, l’exil des Républicains espagnols », explique Toan.

Article original

Julia
Pas de commentaires
Laisser un commentaire :