Olivia Ruiz et Roald Dahl

Allez savoir pourquoi, il y a toujours eu des correspondances entre Olivia Ruiz et moi, et encore récemment…

Figurez-vous qu’il y a quelques mois, j’ai plaqué ma vie professionnelle de responsable digitale pour ouvrir une librairie jeunesse. Oui, ce sont des choses qui arrivent la reconversion!!

roald-dahl

Dans cette optique, j’ai décidé de lire ou relire tout Roald Dahl, centenaire oblige.

matilda-quentin-blake

Et c’est au même moment que je découvre dans un article du Elle qu’Olivia Ruiz déclare sa flamme à  Roald Dahl:


« Je viens d’un tout petit village, Marseillette, où il y avait une place sur laquelle se trouvaient l’école, la mairie et la bibliothèque. C’est là que, vers 8 ans, j’ai découvert “Charlie et la chocolaterie”, un choc ! Tellement fort que je voulais que le livre ne s’arrête jamais, je me forçais à ne lire que quatre ou cinq pages par jour. Quelle joie, lorsque j’ai découvert qu’il y avait une suite ! Lorsque je lis Roald Dahl, j’ai toujours le cœur serré. C’est le premier auteur qui m’a fait voyager dans un univers tout en émotions. Sa littérature m’a rassurée, m’a aidée à me sentir moins bizarre. Je crois qu’il y a toujours un moment dans l’enfance où l’on se sent seule, en colère, à part ; lorsque j’ai lu “Matilda”, je me suis dit : “Chouette, enfin quelqu’un qui me comprend !” Plus tard, j’ai aussi adoré “Mon oncle Oswald”, une histoire foldingue, insensée et géniale, un livre qui vous enlève le cafard. » Olivia Ruiz, Elle du 23/07/2016.

charlie-et-la-chocolaterie-3 charlie-et-le-grand-ascenseur-de-verre

matilda mon-oncle-oswald-roald-dahl

Dans ce même article, Mathias Malzieu déclare carrément que c’ est Roald Dahl qui lui a inspiré le titre La Femme Chocolat. (Willy Wonka étant un des personnages principaux du livre Charlie et la Chocolaterie):

« Je n’aurais sans doute pas écrit la chanson “La Femme chocolat” pour Olivia Ruiz sans Willy Wonka. » Mathias Malzieu, Elle du 23/07/2016

willy_wonka-quentin-blake

C’est là que je me suis dit « mais comment j’ai pu passer à côté de cette influence, évidemment! ». D’ailleurs, en faisant quelques googlisations, Olivia déclarait déjà en 2009, lors de la sortie du livre La Mélodie des tuyaux:

« C’est Roald Dahl qui m’a donné l’amour de la lecture quand j’étais petite ». Olivia Ruiz, Citrouille Hebdo.

Quand on connaît la lectrice compulsive et l’ auteure incroyable qu’ Olivia Ruiz est devenue, j’ai envie de bénir cet auteur absolument génial, dont on a plaisir à lire à tout âge:

«  j’achète des ouvrages d’auteurs que j’aime, comme Roald Dahl. Un écrivain gallois qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. » Olivia Ruiz.

Je vous invite ainsi à découvrir ou à redécouvrir Roald Dahl, car ses histoires sont « savouricieuses ». Bien qu’elles soient adressées à des enfants, les récits ne sont jamais niais, ils sont d’une drôlerie exquise toute croquignole!

Vous pouvez aussi vous délecter des adaptations cinématographiques, comme par exemple Charlie et la chocolaterie de Tim Burton (autre influence majeure d’Olivia Ruiz), Matilda dont ma fille de 6 ans raffole, ou encore plus récemment, le BGG de Steven Spielberg.

charlie-et-la-chocolaterie-tim-burton matilda-film le-bgg-roald-dahl

Julia
Pas de commentaires
Laisser un commentaire :