Mode: La robe imprimée du booklet d’Olivia Ruiz

Il y a une heure environ, je rédigeais un article sur la sublime collection Derhy X Manish Arora dont Olivia portait un top lors de l'émission la Maison des Marternelles. En fouillant un peu chez Derhy, je viens tout juste de retrouver une autre robe portée par Olivia Ruiz dans le booklet de l'album A nos Corps-Aimants, et relayée un peu partout dans la presse: Voici  donc pour vous mesdames-oiselles, la robe Savigny, une robe imprimée à manches longues, avec un col rond et une taille bien ajustée (92€).   Il est encore temps de faire sa commande au Père Noël!! H-8h30!!!...

Mode: Le top d’Olivia Ruiz dans La Maison des Maternelles

Avis aux fashionistas qui adorent le style d'Olivia Ruiz, vous n'allez pas vous en remettre!!! (j'ai failli faire une syncope). Derhy signe une collection capsule été 2017 en collaboration avec le créateur indien chouchou d'Olivia Ruiz Manish Arora, qui sera disponible dès février en édition limitée dans les boutiques Derhy. C'est à cette collection nommée "Life is beautiful" qu'appartient le top qu'Olivia Ruiz porte sur un pantalon noir dans l'émission La Maison des Maternelles à laquelle elle a participé le 16 décembre dernier. Vous en voulez encore? Sachez que le même imprimé se décline également en veste, robe ou jupe à porter ensemble ou en solo...

Presse: Parlerdamour.fr 16 Novembre 2016

Rencontre avec Olivia Ruiz : “Pour moi l’amour, c’est forcément quelque chose d’intense” Par  Léa pour parlerdamour.fr On a eu la chance de rencontré la jolie Olivia Ruiz mardi 16 novembre, deux jours avant la sortie officielle de son nouvel album “A nos corps-aimants”. Olivia est exactement comme je l’imaginais ; douce et accueillante, un timbre de voix exquis, des yeux pétillants et une vision du monde et des femmes qu’on ne peut qu’apprécier ici, sur Parler d’Amour. Cette jeune maman et chanteuse talentueuse nous accueille donc dans un café près de Montmartre : Je finis la journée avec vous les filles ! Enfin non, il y a un bébé dont il faut s’occuper (sourire), à 21h30 elle sera vraiment finie ! A nos corps aimants est ton cinquième...

Presse: Ladepeche.fr 27 Novembre 2016

Olivia Ruiz: «Je crois aux coups de foudre» Sur son 5e album, Olivia Ruiz se révèle tendre maman du petit Nino, clin d'œil à Nino Rota, le compositeur de Fellini. Mais le disque traversé d'histoires d'amour plus amères que douces fait du bruit avec ce refrain : «Je baise donc je suis.» . Mais «ça n'a rien de sexuel!», prévient l'artiste audoise de Paris...

Presse: Direct FM 24 Novembre 2016

Olivia Ruiz était de passage à Metz le 23 novembre dernier pour participer au concert privé gratuit au Capitole organisé par Direct FM, en compagnie d'Arcadian et June the girl. Olivia Ruiz y a interprété Mon Corps Mon Amour: https://www.youtube.com/watch?v=F7zPev9jDKQ Et la nouvelle version hommage de J'traîne les pieds...

A la guitare studio, Jean-Louis Solans!

Quand un nouvel album d'Olivia Ruiz sort, c'est l'heure pour moi de décortiquer le booklet (le livret joint au CD) de fond en comble. Il contient toujours son lot de surprises et quelques secrets de fabrication. Cette fois ci, j'ai sursauté quand j'ai lu: " Jean-Louis Solans : Guitare (12), Guitare Flamenca (3, 4, 6, 10), Quatro (5), Charango (12)" Mais non...

Presse: journaldesfemmes.com 24 Novembre 2016

Olivia Ruiz : "J'ai toujours l'impression de ne pas en faire assez" Olivia Ruiz sort "A nos Corps-Aimants", un nouvel album où le désir et la chair dictent les mélodies pop. Devenue maman, la femme chocolat livre une partition sensuelle, piquante et poétique. Elle nous a parlé de libido, de maternité et du féminisme qui l'anime à 36 ans. Rencontre en tête-à-tête. [caption id="attachment_4585" align="alignnone" width="645"] c) Paul Morel[/caption] On l'a connue en panique, à traîner des pieds et évidemment en femme chocolat. Après 15 ans de carrière, Olivia Ruiz signe un quatrième album fidèle à son univers empreint de surréalisme. "A Nos Corps-Aimants" joue avec les mots, rythme des phrases crues telles que "je baise donc je suis" et nous embarque dans un tintement entre le cabaret...